Le Sens du Goût

est de se faire plaisir!

21 août 2006

Spaghetti a la Vongole

Naples est une ville où résident encore quelques petits pêcheurs. Le matin, dans les ruelles de la ville ou sur les quais bordant la mer, de minuscules échoppes de poissonniers voient le jour...quelques coquillages, crustacés et poissons, déposés dans des bassines en métal, attendent le chaland.

Vous ne pouvez décemment pas venir à Naples sans déguster LA spécialité de Campanie, les pâtes "a la vongole". Ce sont généralement des spaghetti ou des linguini (spaghetti plats). LE coquillage phare est la Palourde mais vous trouverez également des praires ou des coques.

C'est d'ailleurs sur des coques que je me suis rabattue au marché car il n'y avait point de palourdes.
Je sais qu'en Italie les pâtes sont un "primi plati", mais moi après une belle assiette de cette recette absolument délicieuse, j'étais parfaitement repue ;)

vongole0

Spaghetti a la vongole (pour 4 convives en plat)

  • 500 g de spaghetti
  • 1 kg de palourdes, coques ou praires
  • 1 oignon
  • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 50 g de beurre demi-sel
  • 1 gousse d'ail
  • 2 cuillères à soupe de persil plat ciselé
  • 1 belle tomate charnue

Rincez les coquillages dans plusieurs eaux en les remuant vivement, ce jusqu'à ce que l'eau soit claire, afin que tout le sable soit ôté. Déposez les ensuite dans une eau fortement salée pendant environ 30 minutes puis rincez-les.

Emincez finement l'oignon et faites-le fondre doucement dans deux cuillères à soupe d'huile d'olive. Ecrasez la gousse d'ail avec quelques grains de gros sel et la cuillère d'huile restante. Emondez la tomate (enlevez la peau) et coupez-la en petits cubes.

Déposez les coquillages dans une cocotte fermée, le tout sur feu vif 4-5 minutes, le temps que ces messieurs les coquillages daignent s'ouvrir. Jetez à la poubelle ceux qui restent clos. Retirez les coquillages de la cocotte et récupérez le jus obtenu. Filtrez-le.

Faites bouillir une grande quantité d'eau salée et faites-y cuire les spaghettis "al dente", goûtez les en cours de cuisson pour vérifier qu'ils soient cuits mais encore légèrement "résistants" sous la dent ;)

Pendant que les pâtes cuisent, versez le jus de coquillage dans la poêle où l'oignon sue gentiment. Ajoutez le beurre froid coupé en morceaux et l'ail écrasé, remuez jusqu'à ce que le beurre soit fondu. Ajoutez alors le persil plat et la tomate. Remuez.

vongole1

Egouttez les pâtes en conservant 2 cuillères à soupe d'eau de cuisson. Disposez-les dans le jus de coquillage, toujours sur le feu, remuez puis ajoutez les coquillages. Remuez à nouveau délicatement et servez immédiatement.

Inutile de vous dire que j'ai adoré cette recette. Les personnes qui m'accompagnaient étaient presque jalouses et se sont rattrapées par la suite.....

Je suis d'autant plus contente de vous conter par le menu mes vacances en Italie que, n'y ayant pas pris de photos des mets que j'y ai dégusté, je suis obligée de les refaire chez moi...et croyez-moi, tout le plaisir est pour moi!

vongole2

NB: la tradition italienne veut que l'on ne rajoute pas de parmesan, ni pecorino, ni aucun fromage.

Spéciale dédicace à Amélie qui attendait cette recette avec impatience!

Posté par Claire emma à 08:00 - Voyage culinaire en Italie - Commentaires [24] - Permalien [#]

Commentaires

    z

    Posté par henbri, 11 janvier 2008 à 09:59
  • oupd

    opoop

    Posté par h, 11 janvier 2008 à 10:00
  • MMMMMMHHHHH!!!

    J'adore ce plat, je l'ai mangé à Venise avec mon cher et tendre.
    Je vais l'essayer ce midi.
    Les "vongole" sont des palourdes, mais ici (à Marseille en tout cas) on les appelle aussi des clovisses.
    Je me suis cassée la tête pour découvrir ce coquillage, en tout cas sa traduction.

    Posté par Marina, 11 octobre 2008 à 03:53
  • Les petits chevaux de Tarquinia

    Je lisais ce livre de Marguerite Duras et un passage évoque les "spaghetti alle vongole" dont les personnages se régalent !
    Je ne savais pas ce que c'était jusqu'au jours ou je m'en suis délectée dans un délicieux, simple restaurant italien de Genève : Da Paolo.
    Une Merveille !
    juste persil ail huile d'olive hummmmmmm.
    Maintenant je ne peux que comprendre pourquoi un de peronnages en fait tout un plat !!

    Posté par eugenie, 31 août 2009 à 20:40
  • Très bonne recette.

    Nous avons connu ce plat au printemps en Sardaigne et après avoir acheté là-bas le bouquin " 500 recettes de pâtes"(en italien)notre premiere recette a été celle là! pas de beurre 1/2 sel, mais deux cuillères à soupe environ de vin blanc sec. Un régal à faire découvrir à d'autres. Bizzzzzzz à tous et toutes.

    Posté par Mamy Jo, 14 septembre 2009 à 14:32
  • bravo

    je suis a Naples toutles étés,et votre recette est parfaite molto graziè

    Posté par dana, 24 octobre 2009 à 19:23
  • J'adore cette recette, souvent je mange les vongole sans les pates c'est délcieux aussi! En fait, c'est bien de ne pas prendre de photo comme ça le voyage continue!

    Posté par Adèle, 21 août 2006 à 09:35
  • Après les bruchettas de Marion, ce délicieux plat de pâte aux coques. Ce matin, je suis en Italie, un pays que j'aime tant.

    Posté par Hélène, 21 août 2006 à 09:37
  • Continue à refaire tous ces plats que tu as dégustés car le plaisir est aussi pour nous

    Posté par Choupette, 21 août 2006 à 09:42
  • Je n'aime pas les fruits de mer, mais je trouve tes photos sublimes !!!

    Posté par Laudy, 21 août 2006 à 09:45
  • je n'ai jamais cuisiné de coquillages... une grande lacune, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours un peu peur de les associer à une recette... un mauvais souvenir de dégustation de bulots y est peut être pour quelque chose .. quoi qu'il en soit, quand je te lis, je n'ai plus peur et une curieuse envie germe: me lancer dans des pâtes à la vongole!

    Posté par Alhya, 21 août 2006 à 10:01
  • Miam, toute la magie de l'Italie dans ce plat. J'adore la 2ème photo

    Posté par bonheursdesophie, 21 août 2006 à 11:18
  • Exactement ce qu'il me fallait pour l'anniversaire de mon popa!
    Merci pour la recette très claire et les délicieuses photos

    Posté par oRé, 21 août 2006 à 11:18
  • La dernière photo est pour moi ,tant pis pour le thé du matin ,je salive....

    Posté par Colette, 21 août 2006 à 13:28
  • merci pour la dédicace !!!!!!

    c'est exactement ça !! ....personnellement j'avoue que j'aurais rajouté une louchette de vin blanc sec en cuisant les coquillages.....ca doit etre mon côté alcoolo...

    Posté par amelie, 21 août 2006 à 13:52
  • Superbe comme d'hab tout en simplicité de bon goût !

    Posté par mercotte, 21 août 2006 à 14:13
  • Simple, beau et bon, merci!!

    Posté par sylvieaa, 21 août 2006 à 15:15
  • ha la la...C'est mon pêché mignon, j'en ai mangé plein à Tokyo, c est vraiment délicieux!
    Ils y ajoutent du shiso, je te conseille de tester à l'occasion

    Posté par ooishigal, 21 août 2006 à 16:01
  • J'y suis déjà, rien qu'en voyant tes photos.

    Posté par mamina, 21 août 2006 à 18:57
  • Nous sommes toutes les deux dans les spaghetti ma chère, moi hier et toi aujourd'hui. Les tiens ont l'air délicieux.

    C'est vrai que les Italiens ne mettent pas de fromage sur un plat de fruits de mer, on a parfois tendance à l'oublier.

    Posté par Miss Diane, 22 août 2006 à 02:25
  • Delicieux, j'adore. J'en avais publie aussi une recette il y a quelques temps, presque la meme, le vin blanc en plus. On ne s'en lasse pas.

    Posté par Gracianne, 22 août 2006 à 11:17
  • ayé

    ayé enfin réalisé
    testé et approuvé
    merci beaucoup

    Posté par myda, 01 décembre 2006 à 12:39
  • Très bon

    Je l'ai essayé ce soir et c'était délicieux. Je n'ai pu m'empecher de rajouter du vin blanc. Cela ne pouvait pas faire de mal.

    Posté par Magellan, 02 février 2007 à 01:53
  • raffine et simple!!

    vraiment extra ta recette !pour enlever le sable des palourdes faut les taper par derriere 3 ou 4 petits coups secs! et apres les degorger au gros sel ! vu la recette sur supertoinette je vais essayer ce soir !en tout cas super ton blog!!ca donne trop envie merci

    Posté par brigounette, 02 mars 2007 à 18:23

Poster un commentaire